Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Grande Fugue

24 avril 2016: Québec - Mtl - Londres - Porto

24 Avril 2016 , Rédigé par la-grande-fugue

Parfois, même pas besoin d'être arrivé à destination pour commencer à accumuler des histoires de voyage.

Aéroport de Montréal, il était environ 20h15. J'attendais l'embarquement de mon vol Mtl - Londres de 22h. Je sortais de la petite boutique où je m'étais acheté un livre de coloriage (NON, c'est pas juste pour les enfants, c'est thérapeutique!) et une barre de chocolat, et j'ai déposé mes choses sur un siège près de la porte d'embarquement, le temps de bien tout ranger dans mes sacs. Ça ne faisait pas 30 secondes que je m'étais arrêtée que la dame derrière moi se retourne, et me demande si je compte rester là. Sur le coup, je pense qu'elle veut savoir si je peux surveiller ses affaires pendant qu'elle va s'acheter quelque chose ou qu'elle va aux toilettes, et je m'apprête donc à lui répondre que j'allais juste remplir ma bouteille d'eau, mais qu'après, oui, je resterais là. Elle m'arrête avant que je ne puisse terminer ma pensée pour m'informer que, de un, je pue le parfum, de deux, elle est allergique, et de trois, il faudrait que j'aille m'asseoir ailleurs. Merci. Sans offense. K bye.

Son manque de gêne était surprenant, certes. Mais ce qui me surprend le plus, c'est la finesse de son nez, car la dernière fois que j'avais appliqué du parfum, c'était 24 heures plus tôt, deux petits "pouish" avant d'aller dormir (et avant de passer une journée à trimballer mes sacs dans tout Montréal). Je veux bien croire que mon nez puisse s'habituer à mon parfum au point où je ne le sente plus, mais je suis pas mal certaine que, rendu là, je sentais la sueur, rien d'autre.

Bref, je suis allée colorier mes petits motifs thérapeutiques plus loin.

---

Une autre aventure commence ainsi!

Ça démarre ici, à Porto, où je passerai quelques jours avant de me diriger vers Viana do Castello mercredi, afin d'assister à la conférence "Global Lead Conference" menée par un ancien AIESECer de renommée. C'est dans le cadre de ma formation pour le rôle sur l'équipe nationale d'AIESEC Canada qui m'attend en mai, alors ce ne sont pas tout à fait des vacances, mais ça devrait être malgré tout assez excitant.

Le 1er mai, je prends un vol direct Porto - Toronto pour une autre conférence (d'AIESEC Canada, cette fois), qui sera suivie d'une troisième conférence: WorkHuman à Orlando, qui est probablement la conférence sur les ressources humaines la plus reconnue mondialement. Le retour à Québec se fera le 12 mai, pour 3 jours, avant de déménager à Toronto pour un an.

C'est parti!

---

En fait, je dis que l'aventure commence à Porto, mais ça a plutôt commencé à Londres, où j'ai eu une escale de six heures. Assez long pour m'emmerder, mais pas tout à fait assez long pour que je sois à l'aise de sortir explorer la ville.

Je devais changer d'aéroport, et le monsieur du kiosque d'informations à mon arrivée m'a fait paraître le trajet comme très long, alors j'ai pris le bus direct entre les deux aéroports, qui m'a coûté 26 Pounds. Grosso modo, ça fait presque 50$ CAN, pour un trajet de bus de 45 minutes. Finalement, j'aurais dû prendre le train vers le centre-ville, prendre une marche d'une heure dans les environs, puis prendre le bus vers l'aéroport de Gatwick. Ça aurait coûté moins cher et j'aurais pu dire que j'ai mis les pieds à Londres pour de vrai.

Mais bon, j'étais épuisée de mon vol Mtl - Londres durant lequel je n'avais pratiquement pas dormi, alors c'était peut-être aussi bien que je prenne ça relax, et que j'aille tranquillement manger mes pâtes à 25$ à l'autre aéroport. (Et quand je dis "pâtes", je parle bien sûr de 4-5 raviolis étalés stratégiquement sur l'assiette pour qu'il ait l'air d'y en avoir plus.)

Après 2 heures à Londres, je pouvais déjà confirmer ce qu'on nous dit sur le fait que, Londres, c'est cher est cr****. C'est pas des blagues.

J'étais contente de remonter dans l'avion à 15h45. Tant qu'à sommeiller sur un siège d'aéroport, j'aimais mieux aller dormir dans l'avion vers Porto. La journée avait été longue.

---

Je suis arrivée à Porto vers 18h. Le temps de passer les douanes, récupérer mon sac, prendre le métro, me perdre un peu... je suis arrivée à mon auberge vers 20h. J'ai fait preuve de priorités: j'ai d'abord pris ma douche pour me débarrasser de mes deux jours de sueur accumulée (et je n'ai pas mis de parfum, cette fois, pft). Puis, je suis allée souper (*tousse*duMcDo*tousse*), et maintenant, je m'apprête à rattraper deux nuits de sommeil en une, dans l'espoir d'être en forme pour la visite guidée à pied que je prévois faire demain.

... ÇA COMMENCE!

(Je promets d'éviter le McDo pour le reste du voyage. C'était vraiment par simple souci de rapidité et de simplicité, en ce dimanche soir où tout est fermé.)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article